Yann Barthès répond aux attaques des chroniqueurs de TPMP

Par Marie 0

Yann Barhès a voulu répondre aux attaques de l’équipe de Cyril Hanouna (Touche pas à mon poste). L’animateur de TMC a voulu se défendre pour expliquer les raisons qui justifiaient le fait qu’il n’ait pas parlé vendredi de la transition formulée par Jean-Pierre Pernaut mardi sur TF1…

Yann Barthès a voulu recadrer les choses pour la première fois sans utiliser l’ironie ou encore un temps humoristique dans Quotidien pour répondre aux attaques de l’équipe de Touche pas à mon poste.

En début de semaine, Cyril Hanouna et son équipe a critiqué la bourde de Jean Pierre Pernaut qui différencie les sans-abri des migrants. C’était jeudi au journal de 13h quand le journaliste avait commenté un reportage sur les grappillages de la Croix-Rouge, un autre reportage sur l’ouverture d’un centre d’accueil pour réfugiés à Paris en déclarant « voici plus d’espaces pour les SDF mais également les centres pour migrants ne font qu’ouvrir dans toute la France. » une sortie qui a été très commentée.

« Barthès qui présentait Quotidien vendredi n’a pas parlé de cette phrase » a lancé Benjamin Castaldi dans Touche pas à mon poste lundi. « On ne peut pas reprocher cette bourde à Yann Barthès, je vous le dis. Jean-Pierre Pernaut est une grande personnalité sur TF1. A mon avis, la production avait reçu un appel, je crois que Jean-Pierre Pernaut, est craint à TF1 », avait ironisé Cyril Hanouna.

Ces propos veulent dire de façon masquée que l’équipe de Quotidien aurait été gênée par la direction de TF1 qui est propriétaire aussi de TMC.

« Vous nous avez touché »

Au cours de son émission, l’ancien présentateur du petit journal sur Canal+ avait asséné une réponse acide à ses confrères journalistes de C8.

Il avait commencé par lire le communiqué tout en s’amusant « voici un message écrit par la rédaction de Quotidien pour Baba (Cyril Hanouna) et son équipe : “Prière de recevoir nos excuses si notre ligne éditoriale ne vous a pas plu. Vous nous avez touchés : nous n’avons pas parlé de la phrase brute de Jean-Pierre Pernaut, et vous nous avez repris dessus ! …. »

Ensuite, sur un ton sérieux, Yann Barthès a continué son discours en déclarant : « Nous n’avons reçu aucun appel de TF1 tout simplement parce que ce jour-là (vendredi) en fin d’après-midi chez TF1, il n’y a pratiquement plus personne, et c’était un jour férié.

Yann Barthès indique que si la phrase prononcée par Pernaut n’a pas fait l’objet de polémiques, c’est parce qu’il est parti en direct et c’est indiscutable.