Macron veut révolutionner le système d’assurance chômage

Par Marie 0

Emmanuel Macron propose de substituer le dispositif d’assurance chômage géré par les partenaires sociaux à un dispositif de solidarité que gère l’Etat.

Créer une protection sociale sur l’individu

Dans sa volonté de vouloir imprimer son libéralisme sur la société française, Emmanuel Macron a expliqué qu’il souhaite faire une réforme de la protection sociale lors de son meeting au Zénith de Montpellier.

L’ancien ministre de l’économie considère qu’il est plus qu’urgent de changer le modèle de protection sociale actuel vu les différentes évolutions influencées par la hausse du chômage et l’arrivée du numérique.
Il déclare naïvement que « pour ne pas léser tout le monde, la protection sociale doit maintenant être basée sur l’individu »

Le leader du mouvement « En Marche indique qu’il « ne s’agit plus seulement du travailleur encore actif de bénéficier d’une protection, mais c’est tout le monde qui doit en bénéficier que l’on soit en activité ou pas, indépendant ou encore salarié ». Et pour que ce changement soit effectif, le jeune ex ministre propose tout simplement de substituer le système d’assurance chômage en vigueur au «système de solidarité», géré par l’Etat. Concrètement l’Etat se chargera de gérer l’Unedic quel que soit l’avis des syndicats.

« Il ne suffit pas simplement aux pouvoirs publics d’observer uniquement la hausse des dettes de plus de trente milliards sans rien dire. Ils ne sont pas non plus là pour accepter le compromis,d’intervenir seulement à la dernière minute et de bricoler un dispositif en danger » précise Macron.

En fait, cette proposition donnerait plus de force à l’Etat et elle montre déjà qu’elle représente un danger pour les affiliés à l’Unedic. L’ancien ministre a reconnu sur RMC qu’il faut avant tout changer les règles actuelles de l’indemnisation chômage. « Cela doit se faire intelligemment, tout en prenant en compte, le fait que le cycle économique est positif pour favoriser la reprise de l’emploi.

En même temps, il ne faut pas oublier que le système actuel permet aux chômeurs de bénéficier d’une indemnisation parce qu’ils sont ceux qui subissent d’abord cette situation ».