Adidas met un terme à son partenariat avec l’IAAF

Par Marie 0

L’équipementier Adidas a arrêté de collaborer avec l’IAAF citée dans des scandales de corruption et de dopage.

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) est dans le rouge. Impliquée dans des affaires de corruption et de dopage, l’IAAF se voit privé de l’un de ses sponsors les plus importants.

La firme allemande a indiqué qu’elle mettait fin à sa collaboration avec la Fédération internationale d’athlétisme, qui allait prendre fin en 2019.

« L’IAAF et Adidas ont pris la décision d’arrêter leur collaboration en décembre 2016 d’un commun accord. Nous souhaitons adresser nos remerciements à l’IAAF pour sa coopération profitable et professionnelle et nous lui souhaitons bon vent », a lancé un responsable d’Adidas, Oliver Brüggen.

Ce partenariat signé en 2008 allait s’étendre sur 11 ans. Mais son arrêt brutal est un handicap considérable pour la Fédération internationale. Globalement, la somme ce cet accord était de 33 millions de dollars soient 31 millions d’euros.

Adidas avait précédemment averti

Selon eux, Adidas avait déjà averti l’IAAF qu’il souhaitait stopper leur collaboration depuis janvier.

De nombreux dirigeants de l’athlétisme mondial, tels que l’ex président Lamine Diack, font l’objet de poursuite de la part de la justice française pour corruption, suspectés d’avoir masqué des cas de dopage dans le grand scandale qui concerne la fédération russe d’athlétisme.

Président de l’IAAF de 1999 à 2015, Lamine Diack a été traduit en justice en novembre 2015 pour corruption passive et blanchiment accru. On lui reproche d’avoir caché des cas de dopage d’athlètes en Russie afin de leur donner la possibilité de prendre part aux JO de Londres 2012 contre de l’argent.